Passage migratoire

Ce fut au mois de mars que j’ai observé ce faucon pèlerin assez pâle, caractéristique de la sous-espèce tundrius, durant sa migration printanière qui le ramenait dans l’Arctique. J’ai compris qu’il se passait quelque chose quand j’ai vu un vol de mouettes tridactyles qui alarmaient. Ce faucon venait de capturer une d’entre elle, il l’a mangé sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.