Les athlètes

J’ai fait deux fois quatre heures d’affût devant le groupe de pigeons au centre ville pour espérer revoir ce faucon gerfaut. Ça a fini par payer, il est arrivé à pleine vitesse longeant les bâtiment, arrivant sous le pont où étaient perchés une centaine de pigeons. Malgré que je l’attendais, au bout de plusieurs heures, je fus aussi surpris que les pigeons ! Un pigeon a vite était pris en chasse. À un moment, le poursuivi et le poursuivant sont passé très proches de moi, et j’ai pu entendre leur respiration : des vrais athlètes, luttant l’un et l’autre à leur manière pour leur vie dans cet environnement hostile qu’est l’hiver québecois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.