La mort du petit rorqual

Étant bénévole pour Urgence Mammifère Marin, je me rend souvent sur les lieux d’un échouage pour identifier, mesurer et essayer de comprendre les causes du décès. Ces dernières sont rarement identifiées, mais on trouve très régulièrement des traces de cordages ou d’empêtrement dans des engins de pêche. Peut-être devrions-nous nous questionner sur nos pratiques en la matière ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.